Les fenêtres de Copenhague

DSC_0203-

À Copenhague contrairement à Paris, l’architecture contemporaine a une place privilégiée. Le patrimoine architectural se constitue clairement dans le temps, sur fond d’une trame assez classique.

Ce qui est assez étonnant ici, c’est qu’à l’instar de cette photo prise dans la rue à l’arrière du Théâtre Royal, l’architecture contemporaine s’intègre sans s’intégrer. Dans ces cas là, je m’interroge toujours : est-ce que monsieur et madame tout-le-monde aiment cette audace autant que moi? ici au Danemark ? et ailleurs?

L’intégration par contraste : aux façades classiques blanches, répond le noir de la brique et de l’acier. À part la proportion globale du bâtiment, les grandes lignes de composition (le classique : soubassement/corps de bâtiment /couronnement) sont complètement décalées par rapport aux bâtiments de la rue. À la modénature (ornements en reliefs) des façades blanches, la façade du théâtre répond par creux, en percements multiples et hiérarchisés qui correspondent simplement à la vie interne du bâtiment.

Dans cette photo, il me semble que les éclairages urbains suspendus structurent la composition. Ils viennent équilibrer les contrastes. Ils rajoutent une couche de « banalité » qui met en tension l’ancien et le contemporain.

20120218_0035-Ici, c’est les bâtiments résidentiels contemporains qui s’ajustent pour cadrer une jolie vue sur le clocher de Christian’s church.

20120218_0044

DSC_0134

La sobriété, à la limite de l’austérité. Nordea Bank Headquarters de Henning Larsen Architects.

Ça a la rigidité de la perfection.. Moi qui aime tant cette architecture de la sobriété, il me semble que contrairement aux architectures sobres portugaises (Siza, Aires Mateus, etc), ici on a besoin d’apporter de la chaleur. Je devine le frisson de celui qui travaille dans ces cadres parfaits. Quand on atteint cette simplicité, que faut-il rajouter pour se sentir bien vivant? un peu de rire, un peu de folie (à la BIG?)…

DSC_0048_ DSC_0050__

Les façades en cours de construction de 8 tallet ou 8 house de Bjark Ingels Group. Promis, je ferai bientôt un billet spécial sur l’architecture de BIG.

20120218_0082

DSC_0156-- DSC_0191---

Nuhavn, pour nous rappeler qu’ici comme partout en Europe du Nord, on développe une architecture de fenêtres. Les danois savent placer les fenêtres au ras des briques pour gagner un maximum de lumière à l’intérieur. Ce serait intéressant de voir les détails d’exécution pour assurer l’isolation autour des fenêtres (c’est pas si souvent des doubles fenêtres).

DSC_0357--

DSC_0370-- 20120218_0293Une façade de fenêtres poussée à son paroxysme .. l’autoconstruction inventive dans Christiania.

Publicités

1 commentaire

  1. Le bonheur de ces fenêtres est qu’elles s’ouvrent vers l’extérieur, ou en panneau coulissant, et , à l’intérieur, il y a un large rebord, qui permet de mettre une orchidée, une lampe allumée en hiver, un coussin , pour lire à la lumière du jour …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s